La Chapelle Palatine

Monument chargé d'histoire, la Chapelle Palatine du château se situe curieusement à l'extérieur du domaine : il faut traverser la route pour l'atteindre. En effet, le bâtiment a été hérité du couvent des Carmes déchaussés (XVIIe siècle), malheureusement détruit aujourd'hui, et n'est revenu entre les mains de la famille propriétaire qu'en 1798.

La chapelle n'en reste pas moins un bâtiment curieux. C'est vers 1860 que le Marquis Ernest de Lambertye, alors camérier auprès du pape, décide de la restauration du monument et de sa décoration. La chapelle accueillera alors quantité de reliquaires, ainsi que des œuvres dignes des plus grands édifices : tableaux de maîtres, sculptures, trésors d'orfèvrerie, orgue de Cavaillé-Coll, ne représentent qu'une petite partie de l'inventaire.

Malheureusement, le passage des Allemands le 24 août 1914, lors de la « bataille de Gerbéviller », a fait disparaître une grande partie de cette collection, et l'édifice a largement changé d'apparence depuis 1921, date de la restauration. Les grandes sacristies ont disparu, de même que la quasi-totalité des vêtements sacerdotaux qu'elles abritaient. La chapelle a perdu la moitié de sa hauteur en façade.

On peut tout de même y admirer aujourd'hui le jubé, les vitraux dont certains datent du XVe siècle, un splendide Christ en bronze, ce qu'il reste des 7 autels, ainsi que quelques uns des nombreux reliquaires d'origine.

Attention, la chapelle ne se visite qu'accompagné d'un guide,
les dimanches et jours fériés, hors manifestations.
Celle-ci est temporairement inaccessible, le temps pour nous de réparer les quelques dégâts provoqués par le dernier orage. Merci de votre compréhension.

photo de l'autel St Tarcissius de la Chapelle