Etat des lieux avant travaux

Le Nymphée n'avait jamais subit de campagne de restauration aussi importante que celle qui est en cours. Au mieux, quelques travaux légers de consolidation ont eu lieu au fil des siècles, mais la dégradation rapide du monument sur les dernières décennies confirmait qu'une campagne de grande envergure serait inévitable.

À l'extérieur du monument, les pierres en façade commençaient à se désolidariser, à tomber. Le terrain naturel à l'arrière exerçait un pression importante, et amenait toute l'humidité sur le mur de fond. Quelques pierres manquaient par endroits, les escaliers se disloquaient.

À l'intérieur, l'humidité ambiante avait favorisé l'invasion des mousses, les tapis de feuilles mortes n'aidaient pas à assainir l'ensemble, au contraire. La mosaïque au sol était complètement passée de couleurs, les fausses stalactites au plafond étaient, pour la majorité, tombées, les canalisations en plomb n'étaient que ruines.

Au final, le risque de dégradation irréversible du monument s'accélérait avec le temps.

Schéma du Nymhée avant travaux

Schéma simplifié du Nymphée, échelle approximative. Vue de dessus.

La galerie des photos relatives à cette étape du projet de restauration du Nymphée, est disponible en cliquant ici.


Photo de l'intérieur du Nymhée avant travaux